Actualités

Biologiste médical - Guide de métier

Le (la) biologiste médicale est spécialisé dans les analyses médicales réalisées sur des liquides biologiques. Il/elle en interprète ensuite les résultats.

Les missions quotidiennes du biologiste médical


Le biologiste médicale réalise et contrôle la réalisation d’actes de biologie médicale, il interprète et valide ensuite les résultats afin de participer au diagnostic médical et au suivi des patients conformément aux règles du code de la santé publique. A la fin de chaque analyse, il rédige un compte rendu et interprète les résultats qu’il transmet au patient et/ou au médecin prescripteur.

Plus qu’un biologiste : un conseiller

Il joue un rôle majeur dans la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies. Il ne se contente pas de dialoguer avec les médecins : ses conseils sont notamment précieux pour les personnes atteintes d’affections de longue durée, et contraintes à des examens et des soins fréquents. Pour assurer ces différentes fonctions, le biologiste médical s’informe sur les dernières avancées de la science et se forme en conséquence tout au long de sa carrière.

Compétences requises pour devenir biologiste médical


- Connaissances des nomenclatures des actes de biologie médicale 
- Maîtrise des techniques de prélèvement biologique 
- Connaissances scientifiques et médicales 
- Capacités d’interprétation, d’adaptation aux évolutions rapide des techniques et de la législation 
- Respect des règles de sécurité et d’hygiène 
- Très bonne résistance physique 
- Esprit d’équipe

Les formations pour devenir biologiste médical

Plusieurs diplômes permettent d’accéder au métier. Après six années d’étude dans une faculté de médecine ou de pharmacie et après l’obtention d’un diplôme d’état de docteur en médecine ou en pharmacie, l’étudiant s’oriente vers la biologie médicale. Cette spécialisation accessible uniquement sur concours, dure quatre ans et se réalise obligatoirement en internat de médecine et pharmacie. Les places sont peu nombreuses et les candidats sont nombreux. Il faut donc être très motivé et une excellente préparation au concours est conseillée. Des formations supplémentaires en toxicologie, hémobiologie, etc. peuvent être demandées.

Les débouchés en biologie médicale

Le biologiste médical exerce son métier au sein de laboratoires d’analyse médicale et pharmaceutique, d’organismes de recherches, de centres anticancéreux, d’établissements de transfusion sanguine ou encore au sein d’établissements de la fonction publique qu’il pourra intégrer sur concours. Cependant avant tout début de carrière, ce/cette spécialiste de l’analyse doit obligatoirement signer une attestation de capacité de prélèvement (uniquement pour les biologistes non médecin), s’inscrire dans le tableau de l’ordre des médecins et des pharmaciens et effectuer les vaccinations exigées par le Code de la Santé Publique.

Évolution professionnelle

Après des années de pratique, le biologiste médical peut devenir Médecin Inspecteur de Santé publique (MISP) ou Pharmacien(ne) Inspecteur/Inspectrice de Santé Publique (PhISP).

Aucun commentaire