Actualités

Découverte de l'ADN en tant que matériel génétique


Expérience de Griffith (1912) et d’Avery (1944) avec Pneumococcus

Griffith a utilisé deux souches de pneumococces: la première souche est sauvage, ce sont des
pneumococces vivants et virulent c'est à dire qui tuent la souris. Ces pneumococces peuvent être inactivés en les tuant par la chaleur, dans ce cas l'injection ne tue pas par la souris. La deuxième souche de pneumococces sont des mutants qui ont perdu une paroi de polysaccharides et de ce fait sont détruits par la souris, cette souche est avirulente. Si on mélange la souche inactivée par la chaleur (qui ne tue pas) à la souche avirulente (qui ne tue pas non plus) on observe la mortalité de la souris.
Conclusion de l'expérience: il existe un principe transformant dans la souche inactivée par la chaleur qui transforme la souche avirulente en souche virulente. Ce principe transformant provient de la souche mutante.
Avery a recherché le principe transformant. Il a séparé les différents composants de la souche
inactivée et fait l'expérience précédente avec les composants de la bactérie. Il en est arrivé à la
conclusion que le principe transformant est de l'ADN.
Définition : la transformation d'une bactérie corespond à l'introduction d'un fragment d'ADN qui lui confère une nouvelle propriétée, L'entrée d'ADN dans une cellule eucaryoteest appelé transfection simplement parce que les premiers essais qui ont été effectués utilisaient des virus recombinants, transfection vient d'infection. Le terme de transformation d'une cellule eucaryote était déjà utilisé, c’est la conversion de la cellule en un état de croissance non restreint en culture, ce qui ressemble ou est identique à un état tumoral.

Alors L'ADN est donc responsable de l'information génétique.

Aucun commentaire