Actualités

Comment faire pour ... préparer et écrire des examens à l’université?


Comment faire pour ... préparer et écrire des examens à l’université?


Nous avons récemment demandé aux gagnants de la bourse nationale d’enseignement 3M de partager des conseils sur la préparation et l’écriture des examens à l’université. Voici leurs réponses :
Roger Moore, Professeur émérite, Département des langues romanes (espagnol), Université St. Thomas, et récipiendaire du Prix national d’excellence en enseignement 3M :
Un examen est plus qu’une opportunité. C’est une occasion en or pour mettre en évidence vos connaissances. C’est une chance pour exceller dans le sujet et de présenter votre meilleur travail. C’est une opportunité pour laquelle chaque étudiant doit bien se préparer.
La préparation commence avant même que vous entriez dans la salle de classe. Travaillez en avance : comme ça, vous n’aurez qu’à réviser les choses que vous avez déjà étudiées, et non de rencontrer de nouveaux concepts pour la première fois. Assistez régulièrement à vos cours. Faites vos devoirs. Prenez des notes claires. Dès le moment où vous trouvez un problème que vous ne pouvez pas résoudre vous-même, consultez votre professeur, un assistant de cours, ou un camarade de classe.
Relisez vos notes régulièrement. Assurez-vous que vous pouvez répondre aux questions faciles et développez un bon système pour répondre aux questions plus difficiles. Commencez à réviser bien avant la date de l’examen. Comme ça, une fois arrivé le jour de l'examen, vous serez préparé comme il faut.
Essayez d’avoir une bonne nuit de sommeil avant l’examen. Étirez-vous ou marchez un peu avant d’entrer dans la salle d’examen. Prenez une bonne bouffée d'air frais. Avant tout, soyez prêt à attaquer chaque question! Ne renoncez jamais. Si possible, lisez l’examen au complet avant de commencer à écrire. Ça donnera du temps à votre inconscient de formuler des réponses aux questions difficiles. Planifiez comment vous allez compléter l’examen. Par exemple : s’il y a 4 questions, chacune de la même valeur, divisez l’examen en 5 parties égales : une partie pour chaque question, et du temps supplémentaire pour réviser les réponses. Commencez avec les questions faciles. Ça vous mettra en confiance. Laissez les questions difficiles de côté pour plus tard, après que vous soyez plus confiant. À ce moment-là, votre inconscient aura eu du temps pour s'attaquer aux questions difficiles.
Ne vous enlisez pas dans une seule question. Travaillez selon les limites de temps. La réponse à une question qui semble impossible pourrait facilement se glisser dans votre esprit après quelques minutes. Laissez de côté une question difficile, passez à quelque chose d’autre, puis revenez-y. C’est là où la confiance, la force mentale, et l’énergie jouent un rôle important. Essayez de finir l’examen en avance afin d’avoir du temps pour révoir vos réponses.
Par ailleurs : voici des conseils pour rater un examen. Faites toutes vos révisions la veille de l’examen. Ne dormez pas la nuit précédent l’examen et étudiez très fort (buvez du café noir au demi-litre, ça vous aidera à rester éveillé). Étudiez avec la télévision allumée, ça vous aidera à vous relaxer. Faites la grasse matinée : ne mangez pas de petit-déjeuner du tout, ou bâfrez-vous de hamburgers et de frites en vous rendant à l’école. Ne vous inquiétez pas si vous vous endormez pendant l’examen et vous sentez très mal : vous pourrez toujours le repasser l’année suivante.
_______________
Angela M. (Angie) Thompson, Cinétique humaine, Université St. Francis Xavier, et récipiendaire du Prix national d’excellence en enseignement 3M :
Les premières préparations commencent avant la veille de l’examen!
Au moins chaque semaine, je conseille aux étudiants de réviser les notes qu’ils ont prises pendant le cours. Il est préférable de relire les notes plus tard le jour même du cours pour permettre d’ajouter des choses pertinentes qu’ils ont retiré du cours, et d’ajouter des détails venant des lectures.
Pour la préparation aux examens, je conseille aux étudiants de réviser leurs notes et lectures (réviser, ce n’est pas lire pour la première fois!) et de passer du temps à parler de ce qu’ils ont lu. Si vous étudiez en groupe, je suggère que vous vous posiez des questions les uns les autres– des questions qui exigent plus que de la régurgitation, qui vous demandent d’appliquer le contenu.
Pendant l’examen, respirez profondément et lisez les questions. Pour les questions très longues, c’est une bonne idée de relire la question (quand vous aurez écrit une moitié de la réponse) pour vérifier que votre réponse correspond à la question.
_______________
Olive Yonge, Faculté des sciences infirmières, Université de l'Alberta, et récipiendaire du Prix national d’excellence en enseignement 3M :
Les examens sont un privilège. Ils présentent l’occasion de puiser dans vos connaissances et expériences. Si l’examen est bien conçu, il se conformera non seulement à vos buts d’apprentissage mais aussi aux buts du cours.
Les examens font partie d’un sujet plus large : l’évaluation. L’évaluation n’est jamais une partie indépendante du cours (le cours lui-même est intégré dans un programme et, plus largement, dans un cursus). Par conséquent, les étudiants se préparent pour l’examen en comprenant les assomptions, objectifs d’apprentissage, activités d’apprentissage, et méthodes d’évaluation du cours. Je présume toujours que les étudiants ont un choix en ce qui concerne les choses qu'ils veulent apprendre et combien de temps ils veulent passer à réviser. Si un étudiant reçoit une note de A dans un cours, cette note représente la motivation, le temps, la facilité d’application des connaissances, et de choix. 
Je crois donc que les préparations pour l’examen commencent dès le premier jour (et pour les étudiants qui me contactent avant le début du cours, c’est à ce moment là que les préparations commencent pour eux). Les étudiants commencent à maitriser le contenu du cours en écoutant attentivement, en révisant le contenu avant et tout de suite après le cours, en prenant des notes bien-organisées, et en posant de bonnes questions. L’examen est une construction conçue par un expert du contenu et de la pédagogie – mais ce n’est pas la seule mesure de l’apprentissage. Ainsi, je conseille alors de reformuler la question pour reconnaitre ce qu’un examen devrait être : une partie du processus plus large de l’évaluation.
_______________

Aucun commentaire